Contre la Déprime, que mangez-vous ?

image/resized/

En cas de stress intense, la plupart d'entre nous mangeons, les autres plus du tout. Certtains aliments sont préférés à d'autres et une enquête récente apporte un éclairage nouveau sur ces choix alimentaires.

 

 82 % des Français affirment être réconfortés par la consommation d’aliments et de plats qu’ils aiment manger.

 

  • Pour les femmes : 84% estiment que manger leurs plats ou aliments favoris dans ce genre de situation les réconforte, contre 79% des hommes.
  • Appelés à décrire les caractéristiques de leur plat « réconfortant » idéal, 87% des Français estiment qu’il doit être coloré (contre 13% unicolore), 86% chaud (contre 14% froid) et 70% qu’il doit être simple (contre 30% élaboré).
  • Les Français sont en revanche plus partagés entre le sucré (56%) et le salé (44%).
  • Le choix entre plat sain (53%) ou calorique (47%) partage également les Français.

 

Le chocolat est de loin le premier aliment que les Français ont le plus envie de consommer lorsqu’ils se sentent tristes ou déprimés

 

  • 54% des Français indiquent que c’est le chocolat qu’ils ont le plus envie de consommer lorsqu’ils se sentent tristes ou déprimés (et même 58% des femmes), devant les pâtisseries (39% et 43% chez les femmes) et le fromage (29%).
  • Les hommes se déclarent plus portés sur la consommation d’alcool que la moyenne dans cette situation.

 

Il serait intéressant de mieux comprendre le pourquoi de ces choix : la présence de calories est une explication en elle seule. Le sucre, l'alcool sont aussi des réconfortants avérés... du moins, en première sensation. Car l'un et l'autre poussent à surconsommer ... et le surppoids peut entraîner la déprime : le cercle vicieux est en route.

 

Enquête réalisée en ligne du 4 au 5 janvier 2018. Échantillon de 1 031 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

 

Laissez-nous un commentaire

Une erreur s'est produite
Votre commentaire à été envoyé.