Couverture media : un nuage qui cache les fourmis

image/resized/

Comme j'aurais aimé que le ministère de l'éducation s'attache à instaurer des cours de "lecture et compréhension médiatique".... Les chapitres en seraient : comment prendre du recul face à un message publicitaire ? Comment infirmer ou confirmer une information ? Que sont les fake news et comment les repérer... Comment valider une information scientifique ?

 

En nutrition plus que dans d'autres domaines, les informations qui circulent ont un impact totalement disproportionné par rapport à l'importance ou à l'impact techniquement nutritionnel sur le mangeur. 

Ceci à cause ou grâce au "principe d'incorporation". Celui-là même qui fait que lorsque quel qu'un ricane un "j'ai pissé dans la soupe"... la conséquence en est que ... plus personne n'en veut.

Et oui. Manger n'est pas un geste anodin. Il met à jour l'intimité, la part secrète de chacun... et personne n'a envie de salir ou tromper cette muqueuse là.

Les médias (dont l'objectif est seulement de vendre du papier, ne l'oubliez JAMAIS), font parfois un ramdam énorme pour une information futile mais incroyable. Par exemple, le "sans gluten" fait perdre du poids"... et hop ! La France est au "sans gluten". 

La même France qui ne jure que par le "naturel" et le "sans additif"... Et vous, pauvre acheteur ébloui par le "sans gluten" et les kilos que vous voyez déjà partir, par "effet de halo", vous ne lisez plus les étiquettes (qui indiquent pourtant bien des additifs et substances surnaturelles), vous perdez tout bon sens (et pourtant ! Vous en avez du bon sens !).

Bref : victime d'un écho média basé sur ... du vent.

 

Vegan ? Quel magazine n'a pas fait sa "une" sur ce sujet ces 12 derniers mois ? Plus ou moins un gros dossier où l'on évoque les excès américains de viandes hormonées et antibiotiquées, les substituts de produits carnés dont le seul regard est comme un régime rétentionnaire !?

Or, le marché VEGAN en France n'atteint pas 1,5 %... peanuts.

Ce qui plait aux Français, c'est le régime normand : p'tet ben quoui, p'tet ben quenon... La viande ? Oui parfois. Mais parfois pas.

Une simple question de bon sens.

Ouvez les yeux avant d'ouvrir le bouche !!! 

A quand la création d'un Ministère du Bon sens ?

Laissez-nous un commentaire

Une erreur s'est produite
Votre commentaire à été envoyé.