Alphabétisation nutritionnelle

image/resized/

(NB : l'image n'a rien à voir avec le texte, mais je la trouve belle : Bibliothèque nationale - Expo visible en ce moment. DR)

La première chose qu'on me pose comme question lorsque je suis présentée à un groupe de personnes nouvelles est "vous tombez bien ! Justement, je voulais savoir : l'ananas, est-ce que c'est bon ? "... (remplacez "ananas" par n'importe quel mets à la mode : viande, soja, quinoa, pomme grenade, açaï... ).

Cette façon binaire de considérer les aliments est une impasse totale. Un échec dans l'éducation alimentaire qui a été donnée à ces personnes... et on continue ! Les émetteurs d'information nutritionnelle étant si nombreux et en général, si piètrement informés qu'ils n'ont, à mes yeux, aucune légitimité pour l'ouvrir. 

Précisément, j'émets une idée : mettre sur pied des cours d'alphabétisation nutritionnelle, dès l'école maternelle et durant toute la scolarité obligatoire. Ces cours seraient ouverts aux parents... optionnel, car les interventions de type Fleurbais Laventy ont démontré que l'enfant rapporte l'information à la maison et entraîne toute la famille, grands parents compris, vers un mieux disant alimentaire et comportemental.

Et pof

Qui me suit ?

Laissez-nous un commentaire

Une erreur s'est produite
Votre commentaire à été envoyé.