Table ou tablette ?

image/resized/

Convivialité Namibie 2019 - Photo PdesaintO

 http://www.pdesainto.com/fr/accueil.html.

 

Qui se souvient seulement d’avoir raconté sa journée à table après s’être lavé les mains et que la Maman lançait un « à table ! »  à la cantonade en posant la blanquette de veau sur le dessous-de-plat ? Mêmes lieux, autres mœurs. Le canapé, la chambre, la salle de bain même, servent d’écrin à nos prises alimentaires souvent solitaires et dans tous les cas, totalement déconnectées  des autres commensaux.

Ne pas lâcher son smartphone, surtout à table. Sous le prétexte d’instagramer les assiettes les plus « ouf », ou celui de « regarder un truc », les convives qui se réunissent au hasard d’un repas non seulement ne se parlent plus, mais ne se regardent même plus !

Ainsi, 97 % des foyers français possèdent un smartphone et 75 % une tablette, le tout étant présent à table pour plus de la moitié des Millennials (nés entre 1980 et 2000) selon Kantar (2019).

Le petit-déjeuner étant le repas intime et souvent solitaire pour des raisons de planning varié dans un même foyer, le portable tient bien compagnie (38 % des interrogés et 59 % des MiIllennials). Ça change que de lire d’un œil vaseux toujours la même face arrière du paquet de croquettes !

Au déjeuner, 42 % des Français ont la compagnie de leur smartphone. Le soir, repas familial par excellence, ils ne sont plus que 32 % à jouer avec l’écran, mais 49 % des 18-34 ans ! Tu parles d’un repas convivial !

Ces habitudes ne sont pas Américaines,  eux qui mangent à table seulement pour 48 % d’entre eux alors qu’ils étaient 72 % à avoir été éduqué à table, petit. 

Estomac connecté !

Bon : c’est une vraie maladie. Peur de louper quelque chose ? Que le monde ne tourne sans nous ? Ou l’envie impérieuse de partager des choses excitantes avec nos amis ? Si vous réfléchissez bien, vous avez aujourd’hui bien plus de contacts réguliers avec famille, amis et connaissances que nos parents à leur époque. Cette dimension sociale est tout de même sacrément positive, n’en plaise à notre estomac. A leur époque, nos grands-parents passaient à table pour le JT… Pernaut et PPDA, invités à toutes les tables françaises… leur nom, leur voix ont longtemps joué comme Pavlov et son chien, et ouvert l’appétit à quantité de Français ! 

Alors finalement, les temps n’ont pas tant changé que ça. Et pour moi, Nutritionniste, je préfère largement que mes commensaux jettent un œil à leur écran entre deux bouchées ou deux discussions, plutôt que d’avoir des vaches ruminantes qui regardent la TV comme le train qui passe, religieusement, exprimant un « chuuuut » dès que vous osiez prononcer un mot.

Ce monde du XXIe siècle est bien plus adapté à la cellule socio-familiale et à l’équilibre nutritionnel !

 

 

   

La suite dans CONSULTATION NUTRITION : c'est là, et c'est gratuit http://www.nutrimarketing.eu/Consultation%20Nutrition/93%20Repas%204.0.pdf

Laissez-nous un commentaire

Une erreur s'est produite
Votre commentaire à été envoyé.